marie-christine-ou-l-ecriture-sensitive

marie-christine-ou-l-ecriture-sensitive

BESOIN DE DOUCEUR

Alors abandonne pour un moment le roman commencé et écris des "Haïkus", tous à l'honneur de l'artichaut... salutaire! Je vous recommande de vous y lancer... Vous rêvassez un moment d'une image saisonnière... et vous ne transgressez pas l'exigence du genre : 3 vers irréguliers : 5 syllabes, 7, puis 5... Pas facile... c'est souvent 6 ou 8 qui nous viennent spontanément! Sympa, pas prise de tête... Il suffit de compter!

HAïKU

 

Art et artichaut

Peuvent-ils se rencontrer ?

Oui dit l’art si chaud.

 

Lézard en juillet

Peut sur artichaut courir

Lézarder s’il veut.

 

Piquant et poilu

Si fleur bleue tarde à venir

Violet je te mange.

 

Astringence cru,

Moelleux cuit à la vapeur,

Ton cœur je savoure.

 

Le cœur d’artichaut

Sait manier marguerite

Elle lui dit oui.

 

Cardon, chardon bleu,

Artichaut dès septembre

Vole au vent léger.

 

Mère-grand en mangeait

Le grand-père le boudait

Et chat s’étonnait.

 

Comme un livre ouvert

Chaque feuille suçotée

Suit la précédente.

 

Si tu es pressée

Trop gourmande pour attendre

Cœur mange en premier.

 

Ah ! Une alternative.

Poils arrachés jusqu’au cœur ?

Cœur goûté à poil ?

 

J’aime trop les fleurs

Pour ne pas les déguster

L’artichaut le sait.

 

Toujours capucine,

Dans l’assiette accompagne

Le cœur d’artichaut.

 

Artichaut froid, chaud, Articho, artichoi-chaud, archi dur haïku !

 



11/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres